3 causes fréquentes à l’opposition

3 causes fréquentes à l’opposition

 

 

 

Par : Caroline Quarré, intervenante psychosociale (B.Sc.)
Date : 14 juillet 2020

 

 

 

S’opposer, ça sert à quelque chose … et pas juste à faire suer l’adulte!

 

Lien entre le stress et l’opposition

D’abord, l’opposition et la confrontation peut – est bien souvent! – être un mécanisme de défense en contexte de stress et d’anxiété.

L’enfant, stressé, réagit à la situation, à la consigne ou autre sur un mode défensif. Il argumente, “pète une coche”, confronte, refuse, se braque, etc.

Plutôt que de le rassurer et d’entendre le besoin derrière ce comportement, nous nous attardons maladroitement aux comportements inadéquats.

Résultat : l’enfant se désorganise encore plus, écoute moins et fait une plus grosse crise.

 

S’individualiser, se faire entendre

S’opposer est une façon de s’individualiser : « Je refuse ce que tu me proposes. Je veux quelque chose de différent. Je veux choisir. Je veux qu’on m’entende et qu’on me reconnaisse. »

Argumenter est une façon de faire entendre ses idées et de tenter de faire valoir son point.

 

Identifier les limites

En confrontant et en s’opposant, l’enfant apprend aussi à reconnaître les limites du cadre qu’on lui propose. Il teste les limites, constamment. C’est normal! Il apprend.

En confrontant et en s’opposant, l’enfant évalue le « pouvoir » qu’il a sur son environnement. Il teste ce niveau de pouvoir et d’influence qu’il peut voir autour de lui. C’est normal. Il apprend.

 

À retenir

Les enfants possèdent bien peu de moyens pour répondre à leurs besoins, se faire entendre et gérer toutes les émotions que cela entraîne. Puis, leur cerveau – tellement immature – est dominé par la tempête émotionnelle lorsqu’il est contrarié, déçu, triste, fâché, etc.

Ils ne sont pas logiques, ni rationnels.

L’accompagnement bienveillant permettra à l’enfant de développer ses ressources, sa gestion émotionnelle et son coffre à outil.

 

Ces articles et vidéos pourraient vous intéresser :

 

 

 Pour plus de trucs et conseils afin d’accompagner vos enfants, je vous invite à consulter mon livre « L’enfant stressé : soutenir tous ensemble l’enfant de 5 à 12 ans à l’école comme à la maison ».

 

Administrator